Lods - Histoire

 Lods

 Les Abords des Usines

1760 Jean-Charles-Noël FLEUR, exploite les Forges de Lods, dont il deviendra le propriétaire.
1792 Mort deJean-Charles-Noël FLEUR, né en 1710. Son épouse lui succède
à la tête des forges, aidée par son cousin Jean-Antoine VAUTHERIN.
1810 Antoine-François VAUTHERIN remplace son père auprès de Mme FLEUR.
1822 Mort de Madame FLEUR,
née Jeanne-Françoise MARCHAND. Antoine-François VAUTHERIN s'associe avec l'un de ses cousins, Jacques Joseph VUILLER.
Cette association durera jusqu'en 1840.
1853 Les forges de Lods sont intégrées à la Compagnie des Forges de Franche-Comté. Le Président en est Jules VAUTHERIN, fils d'Antoine-François VAUTHERIN.
1860 Un traité de commerce de libre échange est signé entre la France et l'Angleterre : le fer britannique concurrence le fer français.
1928 La clouterie arrête définitivement sa production.
1938 La Société des Forges de Franche-Comté est vendue à la Société des Forges de Rombas.
1940 Les bâtiments de la clouterie sont détruits par un incendie.

1942 Le laminoir ferme.
1946 La Société des Forges de Rombas est vendue à la Société de Tournerie Industrielle de Vuillafans et de Lods.
1950 La Société en faillite est rachetée par la Société Gaz et Eaux.
1957/58 Les ruines de la clouterie et la presque totalité des bâtiments d'habitation des ouvriers sont détruits.
1980 Le laminoir est démoli. capteur est installé, grâce à un automate programmable qui assure les fonctions de sécurité et d'automatisme.