Commune de Lods - Le mot du maire

 

jmlievremont Le Mot du maire

 

Chers Lodois, Lodoises,

 J’ai le plaisir de vous présenter mes meilleurs vœux de bonheur et de santé, pour cette nouvelle année.

Que 2016, soit propice à l’épanouissement de votre vie personnelle, professionnelle, associative et à la prospérité de vos commerces et entreprises.

 

2015 fut une année noire pour notre pays, des attentats ont frappé notre démocratie à Paris les 7, 8 et 9 janvier, faisant 17 victimes, puis le 13 novembre, 130 victimes, essentiellement des jeunes.

Face à ces actes abjects, dans notre pays où la liberté est élevée au rang de devise nationale, nous devons plus que jamais nous retrouver, nous unir pour défendre l’emblème de la République qui s’affiche fièrement sur les frontons de nos mairies « LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE » mais aussi les principes de la laïcité.

 

Certes 2016, commence avec une menace terroriste toujours présente, notre pays étant toujours en état d’urgence.

Pour autant, cette situation ne doit pas nous plonger dans la sinistrose, les autres démocraties supportent elles aussi les mêmes menaces que nous et par rapport à ce que vivent les peuples d’une grande partie du monde, notre quotidien demeure enviable.

 

En 2015, malgré les contraintes budgétaires notre collectivité a réalisé la plupart des projets prévus.

Parmi les plus marquants, je citerai la réfection et la remise aux normes d’un appartement communal ainsi que la construction au cimetière d’un columbarium et d’un jardin du souvenir.

 

En 2016, notre commune va poursuivre une politique d’investissements maitrisée à travers la réalisation de divers projets, énumérés ci-après.

Ils seront réalisés en fonction des priorités définies par le conseil municipal et bien sûr à la mesure des finances de notre commune. Vous connaissez comme moi la baisse des dotations de l’Etat que subissent les communes.

Selon les prévisions, l’impact financier pour notre collectivité sera de -12.000€ en 2016 et – 17.000€ en 2017.

D’autre part, nous n’aurons plus recourt à l’emprunt afin de stabiliser l’endettement, donc les investissements futurs seront financés par l’autofinancement (excédent budgétaire dégagé).

En parallèle, je resterai très vigilant comme chaque année, lors de la préparation du budget 2016, à maitriser au plus près des dépenses de fonctionnement en dehors des dépenses incompressibles.

 

Parmi les projets les plus importants de l’exercice 2016, je citerai les travaux d’accessibilité et d’aménagement du secrétariat de mairie, de l’agence postale, ainsi que de la salle du conseil, dans le local de l’ancienne poste attenant à la salle des fêtes.

Ce projet qui sera subventionné pour partie par le conseil départemental contribuera à réaliser des économies d’énergie dans un local certes plus restreint, mais suffisant pour une commune de notre taille.

 Concernant l’urbanisme et dans l’optique de nouvelles constructions le PLU (Plan Local d’Urbanisme) approuvé en 2007 est restrictif, contraignant, d’anciennes zones constructibles de l’ancien POS (Plan d’Occupation des Sols) ont été supprimées (Revers du Verger, Les Chenevières). Toutefois, la commune vient de vendre des parcelles constructibles du PLU situées dans le prolongement du lotissement au lieu dit « La Rappe du Haut ». Une construction devrait voir le jour au printemps 2017 et une seconde peut être dans le futur.

Par ailleurs, la commune a confié dans le cadre d’un partenariat, à l’Etablissement Foncier du Doubs, la mission d’acquérir (puis de revendre à la commune), les parcelles dans la zone constructible aux abords du lotissement au lieu dit « la Rappe du Bas » dans le but de viabiliser 3 parcelles d’ici 2020.

 Au cimetière, un projet de regroupement des militaires morts pour la France (les tombes sont en très mauvais état) dans un carré militaire ainsi que la restauration du monument aux Morts en partenariat avec le Souvenir Français, sont à l’étude avec une inauguration prévue le 11 novembre 2018 à l’occasion du centenaire de la Grande Guerre.

 

Un mot sur notre intercommunalité :

Dans le cadre de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) où le seuil du nombre d’habitants des EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunal) est relevé de 5.000  à 15.000, la proposition du SDCI (Schéma Départemental de Coopération Intercommunal) du préfet qui prendra effet le 01/01/2017 va considérablement bousculer les schéma actuel.

La CCPO (Communauté de Communes du Pays d’Ornans) qui compte 23 communes pour 11.130 habitants serait regroupée avec la CCALL (Communauté de Communes Amancey Loue Lison) 20 communes pour 4.028 habitants  et la CCCQ (Communauté de Communes du Canton de Quingey) 34 communes pour 9.241 habitants, avec extension aux communes d’Abbans-Dessous et d’Abbans-Dessus, soit un total de 79 communes pour 24.937 habitants.

Les maires de la CCPO, le conseil communautaire ainsi que les conseils municipaux (dont le nôtre) ont à une très large majorité, émis un avis défavorable à ce projet de schéma, privilégiant une fusion entre la CCPO et la CCALL (Ornans/Amancey) qui forment un territoire uni et cohérent correspondant à un bassin de vie, comme cela est inscrit dans la loi.

A l’évidence, ce n’est malheureusement pas cette option qui sera retenue par le préfet, et je crains fort que nous rentrions dans une structure type « usine à gaz ».

 Dans le but de réaliser des économies « d’échelle » l’Etat renforce le rôle des régions, des métropoles, des agglomérations, des intercommunalités.

Soyons vigilants à ne pas oublier la France « périphérique », des petites villes, des petites communes, des zones rurales qui pourraient à juste titre éprouver un sentiment d’abandon.

Le regroupement des petites communes est également encouragé à travers la création des « communes nouvelles » le but étant à terme leur forte réduction.

Pourtant, la commune, le maire, dans la gestion du quotidien, sont les garants du « bien vivre ensemble » dans la proximité la plus immédiate.

 

 

Notre village a eu l’honneur de représenter le Franche Comté à l’émission de France 2 « Le Village Préféré des Français » animée par Stéphane BERN, le classement de 20ème sur 22 villages est anecdotique, l’essentiel étant d’avoir été choisi pour participer à cette émission de grande audience, ce qui a contribué à donner un coup de projecteur important sur notre village, la hausse de la fréquentation s’est faite ressentir dès cet été.

L’économie locale a vu la fermeture en novembre 2015, de l’hôtel restaurant « la Truite d’Or ». Il est à souhaiter que cet établissement qui a 60 ans d’existence et une réputation trouve rapidement repreneur et redémarre son activité en 2016.

Je tiens à remercier très chaleureusement les Bénévoles de toutes les associations, leurs Président(e)s respectifs, pour leur implication et leur dévouement.

Les associations sont un élément vital de la vie communale, être bénévole c’est un engagement, et il n’est pas toujours évident de donner de son temps surtout lorsque l’on est en activité.

 

Je ne vous cacherai pas ma préoccupation concernant le devenir des associations locales, car je ressens chez certains et je peux le comprendre, une certaine lassitude, une démotivation au fil des années.

Du fait de manque de bénévoles, l’organisation des manifestations repose sur une minorité, aussi je lance un appel, notamment en direction des jeunes et des nouveaux habitants : il faut assurer la relève, rejoignez les associations afin de continuer à les faire vivre, et par la même à faire vivre notre village.

 

Je veux également remercier très sincèrement les employés communaux, Madame Valérie PEPIOT,  notre secrétaire de mairie qui a bien intégré ses nouvelles fonctions, et Monsieur Franck BERARDI notre employé communal. Par leur travail, dans leur domaine de compétences, ils permettent à notre commune de fonctionner et de vous offrir des services de qualité.

 

Merci bien sûr, à l’ensemble du Conseil Municipal, aux Adjoints et aux Conseillers, Conseillères qui le composent, pour leur application et participation active à la vie de la commune, qui ont permis de voir aboutir les projets.

Chers Administré(e)s, je vous renouvelle en mon nom et au nom du Conseil Municipal mes meilleurs vœux pour 2016.

 

Le Maire,

Jean Michel LIEVREMONT

 

 « Que vos choix reflètent vos espoirs et non vos peurs ». – Nelson MANDELA